Autorité des marchés publics

Une instance neutre et indépendante
 
L'Autorité des marchés publics (AMP), instance neutre et indépendante, est la porte d'entrée unique en ce qui concerne la surveillance des marchés publics et l'application des lois et des règlements encadrant les contrats publics au Québec. Son rôle de surveillance vise le secteur public, les réseaux de la santé et de l'éducation, les sociétés d'État, et le monde municipal.
 
À Québec, les bureaux de l'AMP sont situés sur la colline Parlementaire, au cœur du centre-ville et à proximité des grands axes routiers, facilitant ainsi les déplacements dans la région. Joignez-vous à notre équipe dès maintenant!

Partagez cette page avec vos amis:


Plus de détails sur l'employeur

Sections qui pourraient vous intéresser :


Mission de l'Autorité des marchés publics
 
Mission
 
L'AMP a pour mission de surveiller l'ensemble des contrats publics, notamment les processus d'adjudication et d'attribution de ces contrats, et de recevoir les plaintes des personnes intéressées, ainsi que des renseignements du public. Elle est aussi responsable du Registre des entreprises autorisées à contracter et à sous-contracter et du Registre des entreprises non admissibles.
 
Historique
 
En octobre 2011, le gouvernement a créé la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction (CEIC). Cette commission, présidée par madame France Charbonneau, juge de la Cour supérieure, avait pour mandat :
  1. d'examiner l'existence de stratagèmes et, le cas échéant, de dresser un portrait de ceux-ci qui impliqueraient de possibles activités de collusion et de corruption dans l'octroi et la gestion de contrats publics dans l'industrie de la construction, incluant notamment les organismes et les entreprises du gouvernement et les municipalités, incluant des liens possibles avec le financement des partis politiques;
  2. de dresser un portrait de possibles activités d'infiltration de l'industrie de la construction par le crime organisé;
  3. d'examiner des pistes de solution et de faire des recommandations en vue d'établir des mesures permettant d'identifier, d'enrayer et de prévenir la collusion et la corruption dans l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction, ainsi que l'infiltration de celle-ci par le crime organisé.
Au terme de ses travaux, le 24 novembre 2015, la CEIC a remis son rapport au gouvernement. Ce rapport comportait 60 recommandations découlant de constats établis à partir de la preuve présentée lors des audiences. La première recommandation vise à assurer l'intégrité des contrats publics. Ainsi, la CEIC a demandé au gouvernement de doter le Québec d'une Autorité des marchés publics.

Adresse

525, boul. René-Lévesque Est
Québec, Québec  G1R 5S9 CA

Contact